Alors Alor?

Il est temps de terminer avec la suite de nos aventures! (3 mois plus tard 😥, time is flying)

Après notre expérience hors du temps et de l’espace à Lamalera, il est temps de quitter les pêcheurs de baleines et d’affronter l’horrible route qui nous ramène à la civilisation. Étonnement, le retour semble moins pénible et nous gagnons une heure de trajet par rapport à l’aller.

Nous arrivons Lewoleba au moment de l’heure du déjeuner, nous nous mettons donc à la recherche d’un endroit où manger autre chose que du riz blanc. Seulement, nous tombons en plein Hari Raya Idul Fitri, jour férié pour les musulmans, célébrant la fin du Ramadan. Nombre de restaurants sont fermés et on commence à se dire que la diète forcée des derniers jours risque de se prolonger!

Heureusement, à force d’arpenter les rues de Lewoleba, nous tombons sur un minuscule marché dans une petite rue. C’est razzia sur les fruits et légumes, le bonheur insoupçonné de tomber sur un régime de bananes!

Dans le doute, on décide quand même d’aller vérifier à la jetée si les restaurants de poissons sont fermés. Jackpot, les barbecues tournent plein pot!

Poisson grillé, légumes, sambal de tomate, crudités, jus de fruit…qu’est ce que ça nous avait manqué! On est rapidement rejoint par Mr Ly et son interprète Daniel. On n’est pas les seuls à avoir souffert du manque de variété de la nourriture de Lamalera…

Finalement rassasiés, nous retrouvons notre hôtel, avec un vrai matelas et une vraie douche ( mais toujours froide).

Le temps d’une sieste réparatrice et c’est deja l’heure du match France-Australie…incroyable mais le match était diffusé sur une de chaines de notre hotel. Perdus dans des contrées indonésiennes lointaines, nous avons pu suivre les pérégrinations de Grizou et ses copains à Kazan! 😎

Oriane et Manon, qui ont suivi un chemin différent du notre, nous rejoignent en soirée pour dîner à nouveau à la jetée.

Indonesia style…à trois sur un scooter

Le lendemain est notre dernière journée à Lembata. Les filles décident de trekker jusqu’en haut du volcan Lewotolo.

Mon dos ne se portant pas au mieux, nous optons de notre côté pour le tour du Volcan en scooter après un é-nieme déjeuner à la jetée.

Partis sans attente particulière, la balade est une bonne surprise. Le volcan est impressionnant, les flancs jaunis par le souffre. Mieux vaut ne pas être dans les parages le jour de son réveil car la fuite est impossible! Le volcan est une presqu’île, bordée par la mer et relié à Lembata. Une unique route en mauvaise état en fait le tour. En cas d’éruption, plusieurs heures seraient nécessaires pour s’en éloigner. Pourtant, malgré la menace, de nombreux villages bordent les flancs du volcan…

Au gré de notre chemin, nous croisons un énorme squelette de baleines, signe bien réel de leur passage dans les mers de Lembata.

Nous retrouvons les filles en soirée qui ont grimpé le volcan dans l’après-midi. Les photos du cratère fumant nous impressionnent! (Copyright Oriane)

Pour notre dernier dîner, nous retournons bien évidemment à…la jetée! Un dernier poisson grillé avant de dire au revoir à Lembata.

Plusieurs mois après, je dois dire que ce que nous avons vécu sur cette île restera profondément gravé dans ma mémoire. Pour les curieux, je vous conseille le podcast Sur les routes de l’Asie où Thierry Robinet y décrit parfaitement Lamalera.

Après ces moments riches en émotions, nous quittons l’île de Lembata avec un pincement au coeur.

La suite des aventures nous mène sur l’île d’Alor, située encore plus à l’Est de l’Indonésie.

Nous rendons à la petite Kepa, un dive center tenu par Anne et son mari depuis presque 20 ans.

L’endroit est réservé aux plongeurs mais nous avons réussis à négocier un bungalow encore disponible.

La petite Kepa est située sur Alor Kecil, un îlot sur la côte Ouest de Alor.

La traversée en bateau prend littéralement 1 minute montre en main, on pourrait presque y aller à la nage.

Il n’y pas grand chose à dire de la petite Kepa si ce n’est que c’est un petit paradis. Notre bungalow donne directement sur une mer cristalline.

Les bungalows de la petite Kepa
La petite Kepa, copyright Oriane

La soirée est conviviale, les bintangs coulent à flot. Les clients sont presque tous des expatriés vivants en Indonésie. La soirée se terminera tard…

Le lendemain, Oriane part plonger, Tibo se joint à elle pour du snorkeling. Quand à moi, je reste au calme pour préserver mon dos en compagnie de Manon qui se remet tranquillement d’une intoxication alimentaire.

L’îlot est bordé de trois plages toutes plus belles les unes que les autres et accessibles à pied. Serviette et liseuse en main, je me retrouve seule au monde sur ces plages, les pieds dans l’eau transparente. Il n’y a absolument personne si ce n’est quelques pêcheurs qui passent en bateau.

Oriane et Thibaud nous retrouvent, enchantés par leur plongée et snorkeling…Alor étant réputée pour être un des plus beau spot au monde.

Une dernière soirée et il est deja temps pour nous de retourner à Jakarta.

7 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anthony dit :

    Bonjour Ana,
    Bravo et merci pour les articles, les photos sont superbes !
    Nous envisageons une expatriation à Jakarta et souhaitons avoir des informations « pratiques » de « ceux qui savent », c’est à dire autre chose que les infos génériques que l’on trouve sur le net.
    Auriez-vous un peu de temps s’il vous plait à nous consacrer pour celà ?
    Merci d’avance.
    Anthony

    J'aime

    1. Ana dit :

      Bonjour Anthony,
      Oui bien sûr, nous pouvons en discuter. Avez-vous une adresse mail sur laquelle je puisse vous contacter?
      Bonne journée
      Ana

      J'aime

  2. Anthony dit :

    Merci beaucoup Ana ! Plutôt que de laisser un mail, vous pouvez svp me contacter sur FB ? Je vous donnerai alors le mail en privé.
    Merci beaucoup !

    J'aime

  3. Anthony dit :

    D’ailleurs, Ana, je renseigne mon mail lors du dépôt du commentaire 😉
    Y avez-vous accès ?
    merci.

    J'aime

    1. Ana dit :

      Bonjour,
      Non je n’y ai pas accès…quel est votre compte facebook du coup?

      J'aime

      1. Anthony dit :

        anthony lahournat. Nous avons 11 ou 12H de décalage horaire je pense !
        Merci beaucoup !

        J'aime

      2. Ana dit :

        Bonjour Anthony, je vous ai envoyé un message sur messenger avec mon adresse mail. N’hésitez pas!
        Ana

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s