Pulau Macan, le tigre est en toi!

Pardon pour la publication des articles dans le désordre mais c’est un peu la course en ce moment et du coup je suis en retard dans l’écriture.

Revenons-en au séjour de mes parents en Indonésie. Histoire de cloturer ces 3 semaines en beauté, nous leur avons réservé un weekend « surprise » à Pulau Macan.

Pulau Macan, ou l’île Tigre en français, se situe à 2h de bateau de Jakarta, dans l’archipel des 1000 îles . D’ailleurs, plutôt que de parler d’une île, on devrait plutôt parler d’un micro îlot. C’est simple, en 3 minutes le tour de l’île est bouclé

Mais pourquoi aller là bas alors? Tout simplement pour avoir un petit avant goût de paradis!

Point de tigre sur cette ile, contrairement à ce que son nom indique mais des eaux cristallines, des poissons muticolores, de la bonne bouffe et de jolis bungalows ouverts sur l’eau…ça y est, je vous ai mis l’eau à la bouche? Et c’est tellement bien que c’est la troisième fois que l’on y va 😁

De bon matin, nous nous rendons donc à la marina d’Ancol où nous attend le bateau. Comme c’est le weekend et que c’est accessoirement le point de départ pour les 1000 îles, ça grouille d’Indonésiens tous excités! Il faut être bien attentatif à l’appel au micro pour ne pas louper le bateau!

La montée sur le bateau est un peu sportive pour maman Le Squère mais c’est le prix à payer pour le paradis!

La chance est de la partie, il fait beau et la mer est calme contrairement à la dernière  fois où une pluie battante avait décidé de passer le weekend avec nous ( Mathilde et sa poisse étaient aussi de la partie…une coincidence?! Hmmm)

Après deux petites heures de bateau, nous arrivons sur notre îlot.

Nous sommes accueilli, comme à chaque fois, par un bon petit déjeuner avant de récupérer notre hutte. Seule une petite dizaine de huttes est disponible et Pulau Macan est souvent victime de son succès. Mais pour cette fois, nous avons réussi à réserver la dernière hutte disponible! 

Démarrons par un petit tour du propriétaire, voici quelques photos  de notre hutte:

Après avoir pris possession des lieux,  il est temps d’explorer les alentours!

On commence par une petite baignade dans une eau couleur piscine. Par contre, les poissons pinceurs de mollets sont aussi de la partie…attention de ne pas rester statique trop longtemps au risque de se faire picorer les jambes!

Tant qu’à faire, c’est l’occasion pour mes parents de s’initier au snorkeling. Si c’est un franc succès du coté de Maman Le Squère…Papa Le Squère goutte un peu moins aux joies du barbotage en tuba! On dirait que j’ai trouvé la cause génétique de mon désamour pour l’eau!

Après ça, Tibo-la-lubie nous fait un come-back fulgurant avec une nouvelle obsession: traverser jusqu’à l’île d’en face en paddle. Le problème c’est qu’il a décidé de m’embarquer avec lui.

DSC09197.JPG

Le petit tour d’échauffement est un peu laborieux mais peu importe, une lubie étant une lubie…nous voila parti sur notre embarcation branlante

Grand moment détente et relaxation quand nous traversons les champs d’oursin…je m’imagine rentrer à la nage, le corps perforé d’épines.

images

La petite île est très jolie, un banc de sable s’est créé depuis notre dernière visite. On se dit que ça serait bien de trouver une solution pour que mes parents puissent venir voir ça de leurs propres yeux.

Du coup, c’est reparti pour une traversée dans le sens inverse, re-coucou les oursins. Pour pouvoir accéder à la petite île, nous avons 2 options. Soit y aller à pied en passant par un banc de sable mais l’eau est assez haute, ça risque donc d’être difficile. Soit y aller en kayak. Nous choisissons cette dernière option et en quelques minutes, nous arrivons dans sur la petite île.

De retour de notre petite île paradisiaque, nous retournons à notre bungalow pour faire un petit coucou aux némos de l’anémone pendant que Tibo se fait une petite sieste au bord de l’eau.

Le temps d’assister à un magnifique coucher de soleil et l’heure du diner arrive. Nous mangeons sur le ponton, face aux poissons attirés par les lumières. Nous avons l’incroyable chance de voir passer une tortue juste devant nous! Génial mais trop rapide pour immortaliser le moment.

 

Après une nuit plutôt légère, nous nous réveillons pas très informes. Voyant les orages au loin au moment de nous coucher, nous avons décidé de fermer les stores de la hutte pour éviter de se faire tremper en pleine nuit. Mauvais choix stratégique car la pluie n’est jamais arrivée et on a littéralement crevés de chaud!

Le lendemain matin, nous profitons une dernière fois du paysage paradisiaque. Nous sommes toujours chanceux car il fait beau.

 

Un dernier déjeuner au bord de l’eau et il est déjà temps de retourner sur Jakarta.

DSC09182.JPG

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s