Buffalo steak

Quatrième et dernier jour au Pays Toraja…

Ce matin c’est un peu l’ébulition chez Meyske car une grosse cérémonie a lieu pour un membre de sa famille décédé depuis un an. La cérémonie funérair  à lieu à 15 mn de la maison.

Meyske a eu la gentillesse de nous inviter, nous devons donc nous parer du costume Toraja en preuve de respect pour la famille.

Sarong pour Tibo, quand a moi, je porte le haut noir traditionnel, le collier de perles orange, le sarong et un voile noir sur ma tête.

Nous sommes sensés partir à 9h mais Meyske n’a pas réussi à convaincre son oncle (encore un) de nous prêter sa motobike.

Du coup nous voila sur le bord de la route à faire du stop pour nous faire déposer à Rantepao chez le loueur de scooter (nous avons besoin d’une moto car nous souhaitons aller explorer le sud après la cérémonie)

Après plusieurs échecs, une voiture s’arrête, mais une seule place est disponible. Tibo embarque tandis que je reste l’attendre avec Meyske.

Quelques minutes plus tard, Meyske réalise enfin que nous sommes vraiment en retard. Elle me demande donc si elle et sa mère peuvent deja se rendre à la cérémonie pendant que j’attends Tibo. Meyske tente de m’expliquer le chemin pour la rejoindre…ceux qui connaissent mon sens de l’orientation savent que c’est d’avance voué à l’echec.

Meyske et sa mère embarquent donc dans un taxi camion pendant que je reste sur le bord de la route à attendre Tibo. Il arrive quelques minutes plus tard et nous partons directement à la cérémonie. Comme prévu, au premier carrefour, je me plante de direction… Meyske s’impatiente car un buffle doit être sacrifié d’une minute à l’autre. On se dépêche de faire demi tour et on finit par arriver à bonne destination.

N’étant pas encore une experte pour faire tenir mon sarong, je me retrouve au milieu d’une pente boueuse, en tongue avec le sarong qui tombe et mon voile qui se fait la malle 😂 notre arrivée sur le site de la cérémonie est un peu débraillée! 

Note: ami des animaux, passe ton chemin…

Nous installons dans le carré réservé à la famille de Meyske, vue directe sur le buffle encore chaud qui vient d’être sacrifié. 

Nous avons loupé le sacrifice en tant que tel mais nous assitons au découpage en bonne et due forme de l’animal. C’est un peu éprouvant, je ne regarde ca que d’un oeil! En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, la viande est découpée. En seul vestige, il reste la tête du buffle et un gros tas d’herbes pré-digérées et encore fumant! 
Après cet atelier boucherie, nous sommes invités à participer à la procession de remerciement. Les invités se mettent en ligne, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre et avancent lentement (en pataugeant dans les entrailles du buffalo) sous un chapiteau où nous sommes invités à nous assoir, accueillis par des petites filles en costumes traditionnels.

Les hommes et les femmes sont toujours séparés. La famille du défunt, toute de noir vêtue vient à notre rencontre en longue procession.

 Les femmes de la famille offrent noix de bétel et bonbons aux femmes invitées, les hommes offrent quand à eux des cigarettes. Un groupe de Ibu-Ibu (association de femmes dans les villages) viennent nous servirent thé, café et petits gateaux. 

Puis nous reparrons tranquillement nous assoir dans notre carré. Nous assistons alors à la vente aux enchères de la viande de buffle ainsi qu’au sacrifice d’un cochon.

Meyske craque sur un beau filet de buffle pour le diner (et un bout d’estomac)

Nous profitons ensuite pour goûter la spécialité culinaire du coin: le Pap’ion, genre de ragoût de porc cuit dans du bamboo, aromatisé aux herbes du pays Toraja. C’est super bon même si l’odeur de sang environnante nous a un peu coupé l’appétit…

Après mille remerciements à Meyske et sa famille, il est temps pour nous de reprendre la route pour explorer quelques sites un peu plus touristiques.

Premier stop au village de Kete Ke’su…c’est le fameux village que vous verrez dans tous les reportages. C’est joli mais ca pulule de touristes indonésiens, pas 2 minutes ne passent sans qu’on nous demande une photo. Et aujourd’hui est un jour où on a pas la patience 😁 on ne traine donc pas trop longtemps dans les environs, juste le temps d’acheter une petite statue en pierre!

Ensuite direction le site de Lemo, aux milieu des rizières où nous pouvons voir les Tau-Tau, gardiens de tombe. Au passage nous essayons de négocier l’achat de plaques gravées au motif Toraja mais le vendeur n’est pas disposé à réduire son prix! 

Du coup, après une pause café, direction le marché où nous trouvons enfin ce que nous cherchons. J’en profite pour acheter quelques tomates car je n’en peux plus du riz. Je salive à l’idée d’une salade de tomates!

Pour notre dernier diner, nous régalons! Bien sur grâce à ma délicieuse salade 😁 mais surtout grâce au porc et buffle caramelisés préparé par Meyske…un délice! On découvre egalement la papaye cuite, excellent! Bref on s’en met plein le ventre avant une dernière nuit.

Demain nous attaquons notre long périple vers les Togians…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s