Solo, la paisible

le

Puisque notre avion pour rentrer à Jakarta affiche presque 3h de retard, j’ai tout le temps nécessaire pour vous raconter notre balade hebdomadaire.

Suite à une petite remarque bien placée de ma boss, me faisant comprendre que partir les vendredis à 16h ca commençait à bien faire…c’est à 5h samedi matin que le réveil sonne.

Nous partons pour 2 jours à Solo, petite ville indonésienne à une cinquantaine de kilomètres de Yogjakarta.

Le vol ne dure qu’une heure mais une fois arrivés au dessus de l’aeroport, le pilote nous annonce que oups l’aéroport est fermé car le président Jokowi est en train d’aterrir à Solo…alalala ces indonésiens et l’anticipation! On reste donc une quinzaine de minutes à faire des ronds dans l’air, patientant le temps que Joko nous laisse la voie libre.

A notre arrivée à l’aéroport, les environs sont bien evidemment bouclés pour la sécurité du président, on ère un peu dans l’aéroport le temps de comprendre où trouver un taxi.

Initialement, nous avions prévus d’aller visiter les temples des environs en scooter mais depuis quelques jours, l’estomac de Tibo fait des siennes. Du coup ce n’est pas la grosse forme. On décide donc de la jouer tranquille et de nous contenter d’une petite visite de la ville….après une grosse sieste! 😁

La ville en tant que telle n’a pas un énorme intérêt cependant la coolitude des gens la rend agréable à visiter. Ici tout le monde est peace et souriant. On passe encore pour des stars, les touristes étrangers ne doivent pas être monnaie courante.

On se promène tranquillement jusqu’au Keraton, palais royal en pleine décrépitude.

Puis nous partons faire un tour du coté du marché aux antiquités. On y trouve de tout: des statues anciennes aux fers à repasser vintage. L’endroit est assez cocasse.

Il est ensuite temps d’accomplir la mission de la journée: trouver un batik pour Tibo…

Ce qui pourrait passer pour une chemise hawaienne ou africaine est en fait le costume national des Indonésiens. Ici il est de bon goût de porter un batik le vendredi ou en cas d’événements professionnels d’importance. C’est d’autant bien vu quand un étranger se plie à cette coutume locale!

Motif batik

Après divers essayages, Tibo se décide enfin pour 2 batiks, mission accomplie!

Nous rentrons tranquillement à l’hotel, le temps de boire un thé glacé (il fait tout gris mais très chaud) et de faire une petite sieste.

Notre estomac nous suggère une petite visite au O Solo Mio, chouette petit restaurant italien (et oui même si tout le monde nous a vanté la nourriture de Solo, on opte pour des valeurs sûres: pâtes et pizza!

Vraiment fatigués, la soirée se termine de bonne heure pour laisser place à une bonne nuit de 11h!

Le lendemain matin, nous optons finalement pour une visite des temples en voiture. Nous rencontrons donc Patrick, notre guide et chauffeur pour la journée. Un anglais parfait et une bonne connaissance des environs rend la visite très agréable 

Solo est au pied d’un volcan (toujours actif), le gunung lawu. Rassurez-vous la dernière éruption était en 1865!

Comme souvent sur les flancs d’un volcan, c’est un énorme potager à ciel ouvert que nous traversons. Legumes et fruits sont cultivés en abondance sur cette terre fertile.

Nous traversons également des plantations de thés, la route grimpe, le temps se rafraîchit. Nous sommes chanceux, le ciel gris d’hier laisse place à quelques rayons de soleil qui égayent le paysage.

Feuille de thé 

Les derniers mètres montrent sévères, la voiture pue le chaud. 

Nous arrivons au Candi Cetho, un temple hindou relativement petit face à un temple comme Borobodur mais très joli.

C’est dimanche, ca pululle d’indonésiens occupés avec une perche à selfie ou à nous prendre en photo! Même notre guide nous prend en photo à notre insu…#gloirequandtunoustiens

Une centaine de mètres plus loin, nous atteignons une jolie cascade. 

Le temps retourner sur nos pas et nous voilà reparti pour un second temple: Candi Suku. Ici aussi, c’est très joli, il y a très peu de visiteurs…peut être la faute aux statues pornographiques qui trônent autour du temple!

Notre 3ème visite est une belle cascade bordée de petits restaurants à satay. On en profite pour déjeuner au bord de la rivière. Ambiance bruyante mais sympathique!

Il est ensuite temps de retourner à l’aéroport pour retourner à Jakarta.

La fin du weekend va prendre une tournure un peu pénible puisque les vols sont retardés les uns après les autres…

On nous annonce d’abord 30mn de retard puis une heure puis…plus de nouvelle. 

On check la météo, peut être un orage au dessus de Jakarta? Non, il fait grand beau temps. 

On interroge les hotesses, pas d’info…Tibo essaye de faire croire qu’il a un rdv à l’hopital, je reviens a la charge en essayant de faire croire que Tibo est à l’agonie…c’est un échec.

Nos copains à Sumatra et Yogjakarta font face à la même situation sans réelle explication non plus….étrange!

Finalement nous embarquons avec plus de 3h de retard! 

Nous apprendrons par les journaux que la veille, le gouvernement a décidé de fermer l’aéroport pendant plus de 6h…pour fêter les 71 ans de l’armée de l’air…je disais donc « alalala ces indonésiens et l’anticipation »

Quand le représentant du gouvernement se fait interroger sur l’impact sur les vols domestiques, réponse à l’indonésienne : « la compagnie Citilik a derouté ses vols sur l’autre aéroport, pour les autres j’en sais rien »…et bien nous on faisait parti des autres, les malchanceux pas déroutés…voila,voila, merci bien!

Bon malgré ce léger incident, c’était un chouette weekend!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s