Wai-O-Tapu: la palette des artistes

le

Ce matin, la journée démarre de travers! La tête pleine de shampoing, on tombe en rade d’eau chaude…fin de douche à l’eau froide, température intérieure du van: environ 10 degrés!

Peu importe, on ne se laisse pas abattre, on se met en route vers Rotorua.

Après multiples hésitations de gens sans revenus (= quoiii c’est 35$ l’entrée de chaque parc geothermal?!!!), nous avons jeté notre dévolu sur le parc de Wai-O-tapu.

En cours de route, on se rend compte que notre réservoir d’eaux usées ressort par notre douche…ierk c’est dégoûtant: la sauce tomate de la veille surnage joyeusement dans notre bac à douche, glurp! on a peut être, éventuellement, oublié de le vider…ou plutôt on ne pensait pas que ça se remplirait si vite!

Arrivés au parc, on ne traîne pas. Nous avons rendez-vous avec Lady Knox à 10h15. Cette charmant demoiselles est un sympathique geyser qui érupte (éruptionne?) tous les jours à cette heure! Sa ponctualité nous étonne un peu…Et pour cause: vous connaissez l’effet d’un menthos dans du coca? (sinon aller faire un tour sur YouTube) et bien ici c’est le même principe: un gentil (ou inconscient) animateur vient balancer un sac de savon dans la bouche fumante du geyser ( qui soit dit en passant érupte —ça sonne bien ce mot non?— encore 1 fois par jour de manière imprévisible) et hop, 5 mn plus tard le geyser crache une belle gerbe d’eau dans une délicate odeur d’oeuf pourri!

image

image

image

image

image

Après cette éruption un poil trafiquée , on démarre la visite du parc. Et on en prend plein la vue, les couleurs sont à faire pâlir d’envie les peintres de tous poils! Bon on en prend plein le nez aussi parce que ça pue vraiment!!!

Le parc n’est qu’une toute petite partie des 18km2 de la zone thermique. Celle ci est apparue il y a 15000 ans même si l’activité volcanique a démarré bien avant, il y a environ 150000 ans.

La zone est traversée par une rivière dans laquelle aucun poisson ne peut survivre tellement elle est chargé en composés nocifs!

image
Les encrier du diable
image
La palette de l'artiste
image
Les algues oranges

image

image

image

image
Ca bouillonne!

image

image
La piscine d'opale
image
Le lac vert où se déversent toutes les eaux
image
Allez, une bonne bouffée d'oeuf pourri
image
La piscine de champagne, 74 degrés, 60 mètres de profondeur, de l'or, de l'arsenic, du soufre, de l'argent, du mercure et tout et tout...
image
Le bain du diable, bourré d'arsenic
image
Et on termine par un bon bain de boue, bloup bloup bloup

Après cette visite haute en couleurs et en odeurs, il est temps de faire un petit point météo…pas terrible du tout!

On décide donc de rechanger nos plans pour aller chercher le soleil! Le temps n’etant pas trop pourri aujourd’hui, nous décidons de faire les 100km jusqu’à Hobbiton, un des lieux de tournage du Seigneur des Anneaux et du Hobbit…vu le prix de l’entrée c’est une bonne chose si on peut le faire sous le soleil!

Le lendemain nous fileront vers la péninsule de Coromandel pour éviter la pluie.

Donc après 100km, nous voici à Hobbiton. Alors c’est le spot à touristes de l’île du Nord, il y a donc un peu de monde dans le coin!

image

Mr Alexander, heureux propriétaire d’un sheptel de 30000 moutons et quelques très belles collines vertes, un jour, en plein match de rugby paraît-il, a vu débarquer un certain Peter Jackson, lui demandant s’il était possible de tourner quelques scènes d’un petit film sans prétention au milieu de ses jolis collines.

image
Un vrai décors de cinéma

Mr Alexander, pas farouche, a grosso modo répondu en ces mots: « tant que vous laisser mes barrières fermées et que mes moutons foutent pas le camp, faites ce que vous voulez! » Ainsi démarra la construction des trous de Hobbits tous mignons!

Malheureusement, comme souvent, les décors de cinéma ne sont qu’éphemères. Le Seigneur des Anneaux en boîte, le décors disparu aussi sec au grand désespoir de Mr Alexander qui trouvait ça si joli!!!

Mais quelques années plus tard, Jackson, sans doute en manque de quelques dollars zélandais, revint, la bouche en coeur, toquer à sa porte « Mr Alexander, on aurait bien besoin de vos jolies collines pour un nouveau film… »

Mr Alexander, malin comme un Hobbit, lui tint à peu près ce langage: « ok Peter, mais cette fois tu construis en dur tes mignons petits décors! » le deal fut conclu et une fois cette bouse trilogie du Hobbit tournée…Mr Alexander lança son plan coquin: le Hobbiton tour!

Pour la modique somme de 75$ pour 3h de visite, vous et vos pieds poilus pouvez gambader tel un Bilbo Saquet au milieu des trous de Hobbits et des pommiers en plastiques!

Allez assez de mauvaise fois, on a juste adoré, c’est vraiment un chouette truc a faire!

On commence par embarquer dans un bus qui nous dépose au village! On regrette un peu que la visite soit guidé mais comme tout le monde touche à tout, on comprend aussi que ce soit aussi organisé.

image

Pendant 3h, on sautille (car les Hobbits ça marche en sautillant ok?!) entre les 40 trous de Hobbits. C’est très mignon, on s’attend à croiser Gandalf à tout moment!

Notre guide nous abreuve d’anecdotes plutôt sympathiques comme la lubie de Jackson d’avoir des pruniers puisque dans le libre de Tolkien les Hobbits font la sieste sur des tas de prunes. Le problème c’est qu’ici,ce sont des pommiers: pas de souci, une armée d’étudiants en cinéma se sont faits une joie de recouvrir les feuilles de pommier par des feuilles de pruniers.

Dans le même genre, Cul-de-sac, le trou de Bilbo Saquet, est sensé se trouver sous un chêne. Hors il n’y a pas de chêne en Nouvelle Zélande… La encore, pas de souci, un chêne coupé en 10 tronçons est acheminé et reconstitué. Sauf qu’a la fin du tournage du Seigneur des Anneaux, le chêne à été détruit. En revenant pour le tournage du Hobbit, Jackson propose dans un premier temps d’utiliser le magnifique pin à proximité en enlevant les épines et en le recouvrant de feuilles synthétiques… Mais finalement le choix se portera sur un arbre en plastique!

image

image

image

image

image

image

image

image
Cul de sac

image

image

image

image

image
L'arbre de la fête (la scène du feu d'artifice)

image

image
Le moulin, en rénovation

image

image

La visite se termine à l’Auberge du Dragon Vert (rénovation). Le décor n’a pas été modifié depuis le tournage du Seigneur des Anneaux. Ambiance conviviale autour d’un verre de cidre offert, et accompagné d’une Pork Pie succulente!

image

image

image

image

Bref une journée au top!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s