C’est toi la banane!

A Bromo, nous avons rencontré un couple de lyonnais retraités (la grande classe, ils voyagent en sac à dos et sans réservations, comme nous! Courageux et inspirant). Ils nous conseillent un hôtel sympathique à Yogyakarta que l’on s’empresse de réserver!

Après le levé à 3h30 du matin et les 12h interminables de mini-bus, nous arrivons rincés en fin de soirée à Yogyakarta et contents d’avoir un hôtel qui nous attend!

Ni une ni deux, on fonce se coucher pour profiter d’une vraie nuit complète, la première depuis 3 jours!

C’est le repos des guerriers le lendemain matin! On profite de la piscine de l’hôtel pour se détendre un peu

image

image

Puis c’est le moment de changer d’hôtel car le notre est complet pour les prochaines nuits.

Après cette matinée intense, on décide de se rendre au Kraton, le palais royal de Yogyakarta.

Sur la route, on croise un pharmacien qui (comme souvent ici) nous demande d’où on vient et ou on va. Il nous apprend que le palais n’est jamais ouvert l’après-midi… Sur ses conseils on change donc de plan: il nous négocie 2 tuk-tuk à un prix imbattable (on ne réussira jamais à avoir le même prix tous seuls) et en route pour une fabrique de Batik.

image

C’est un traquenard à touristes mais ça a le mérite de nous montrer comment sont réalisés ces tissus indonésiens…Un vrai jeu de patience!

On enchaîne ensuite sur le marché et ses étales à épices. Avec Aurore,nous nous laissons tenter par un mortier en pierre de lave, qui nous avait tapé dans l’oeil au cours de cuisine.

Le marché est riche en couleur et en odeur!

On opte ensuite pour un massage (après tous ces efforts physiques c’est mérité non?!).  Le challenge est de trouver un salon qui peut nous accueillir tous 4… On finit par en dégoter un et c’est parti pour une heure de massage javanais! Un bonheur…sauf pour Aurore pour qui la séance s’est legerement transformée en torture. La sadique du salon a tout misé sur elle!

Pour se remettre de ces émotions, nous nous posons à l’hôtel, l’occasion pour nous d’ouvrir la bouteille de vin et le pâté foie gras offert par Aurore et René.

image

image

A vrai dire, on avait prévu de goûter tout ça dans un endroit un peu plus exceptionnel.  Notre première idée était de faire ça sur le Kawah Ijen mais les bouffées de sulfure ont eu raison de notre appétit! On aurait aussi pu le tenter sur Bromo mais la ce sont nos estomacs féminins qui ont ruinés nos plans.

Donc après ces échecs, on se dit que c’est maintenant ou jamais! La cerise sur le gâteau: une vraie boulangerie à 100 metres et un délicieux pain aux céréales pour accompagner notre foie gras!

Merci les copains, on s’est régalé…

Le lendemain, à croire qu’on y a pris goût, le réveil sonne à 5h. On enfourche nos 2 scooters ( oui à l’usure, Tibo a fini par convaincre René que le coccyx douloureux c’est rien à côté du plaisir de rouler en scooter…) et direction Borobudur!

Borobudur kezaco?
C’est une construction bouddhiste, construite vers les années 800, qui a résisté aux tremblements de terres, éruptions volcaniques (cf le paragraphe sur le merati ci dessous) et autres joie de la nature. Imaginez une sorte de pyramide à base carré, montée en 4 étages, sur lesquels on retrouve des sortes de cloches et quelques Buddhas. Bon c’est un peu raccourci comme description mais ça vous donne une bonne idée du truc!

Donc après 2 (longues) heures de routes et une pause petit dej, nous voici à Borobudur!

image
Pause petit déjeuner

L’arrivée est surprenante, les infrastructures du site sont trés imposantes. On pensait débarqué en pleine jungle, c’est loupé. A première vue l’édifice nous déçoit un peu: pas très haut, pas très grand et en rénovation.

image

image

Mais une fois montés aux étages supérieurs, c’est beau…très beau même!

image

image

image

image

image

Après Borobudur, on enchaîne sur les temple de Prambanan (prononcez Prambanane) qui sont des temples hindouistes. La route pour y aller nous fait passer devant le volcan Merati

image

Il s’agit d’un des volcans les plus dangereux en Asie. Toujours actif, il fume tranquillement pour le moment mais se réveille environ tous les 3-4 ans. C’est un volcan explosif (allez rappelez vous vos cours de svt: le magma est tellement visqueux, qu’à un moment ça fait une grosse bulle qui explose bien violemment avec nuée ardente et tout et tout) qui a explosé en 2010 pour la dernier fois, tuant au passage 350 personnes et entraîné l’évacuation de 300000 villageois. Les terres sont très fertiles grâce au dépôt des cendres du volcan.

On arrive ensuite à Prambanan où on se retrouve un peu perdus jusqu’à ce qu’une petite dame nous propose de la suivre jusqu’à l’entrée des temples.

L’architecture ressemble un peu à celle des temples D’Angkor.

image

image

image

On est vraiment fatigués alors on ne traîne pas trop. En début d’après-midi, nous sommes de retour à Yogyakarta. Après une très très très longue sieste, il est temps pour nous de passer notre dernière soirée ensemble. Aurore et René repartent à Bali. Quand à nous il nous reste une journée à Yogyakarta avant de nous envoler pour Sumatra!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s