Bajawa ou comment apprendre à ne rien prévoir

C’est parti mon kiki, nos gros sacs sont laissés entre les bonnes mains de notre hôtel à LabuanBajo. (enfin on espère)

On part avec le strict minimum dans un petit sac à dos, semaine crado en perspective 😀

1er stop à la station essence…ah…elle est vide! C’est donc ça que voulait dire notre loueur de moto: petrol before 7:00 am!

Pas de panique, on trouve plein de revendeurs aux abords de la station essence, on remplit donc le réservoir, certes c’est trois fois le prix à la pompe mais au moins on peut partir pour de bon!

image

Des le début, c’est un retour dans le passé…

Les maisons sont de bric et de broc, les récoltes sèches au soleil sur le bord de la route, les femmes transportent les légumes sur leur têtes, les hommes grimpent aux cocotiers…

image

image

Et surtout tout ça grouille de vie: hello mister, hello miss. 10 fois, 50 fois, 100 fois on se fait saluer, taper dans la main…

image

Au moindre ralentissement de notre part, on se fait rattraper par un scooter qui nous demande notre direction et s’assure que l’on est sur la bonne route…bref ces gens respirent la gentillesse!

On prendra très peu de photos cette première journée, trop occupés à répondre aux signes amicaux des Florinais! On a fait par contre quelques de films mais ça c’est pour les soirs ou on squattera vos canapés!

On s’arrête déjeuner à Ruteng. Difficile de déchiffrer le menu entièrement écrit en Indonésien mais on ressortira de là repus et prêts à rejoindre Bajawa.

On fait rapidement le calcul, on devrait arriver une petite heure avant la nuit, planning au top!

C’était sans compter un léger imprévu…20mn après avoir quitté Ruteng,  on dépasse une file de voitures à l’arrêt avant de se rendre compte que la route est tout simplement bloquée pour travaux et cela pour une durée indéterminée! Et tout ce petit monde patiente dans une ambiance bonne enfant…10mn…20mn…30mn…1h!!!!

Oui oui ils ont coupé la route principale pendant une heure! Le temps de casser 2-3 cailloux au tractopelle. Ça respire bon la poussière !!! Quand on vous disait que ça allait être une semaine crado!!!

On finit par repartir dans un beau bazar = à celui qui passera le premier!

image

Bon c’est pas le tout mais ça nous a flingué notre planning tout ça!

La nuit finit par tomber, il nous reste 20km, em pleine nuit, sur une route en lacet et avec notre jauge à essence qui descend comme neige fond au soleil! Et pas un chat dans le quartier…en plus il fait froid!

Au détour d’un virage on tombe sur la seule cahute des environs habitée par une sympathique famille. On leur fait comprendre qu’on a besoin d’essence…OK ok nous dit-on! On patiente jusqu’à ce que finalement on comprenne que…non pas d’essence ce soir!  Peut-être ont-ils senti notre désespoir? Toujours est-il que 5 mn plus tard, notre sauveur arrive finalement avec 50cL d’essence pour nous sauver la mise! Probablement sa réserve personnelle en cas de problèmes!

On repart pour Bajawa, fatigués et crasseux mais on finit par arriver ànon port!

On décide du coup de passer 2 nuits sur place histoire de nous remettre de toutes ces émotions!

Vraiment cette première journée nous donne envie d’en découvrir plus sur cette île hors du temps mais on se rappellera qu’ici…mieux vaut prévoir un peu de marge sur le planning!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s