Inle-kalaw: 1er jour ou comment trekker sous 40 degrés

le

7h30, départ pour notre trek de trois jours, entre le lac Inle et Kalaw.

On rencontre notre guide ainsi que son ami qui se forme comme guide. Ils nous accompagnerons pendant les 3 jours. Après leur avoir demandé 10 fois leur nom, nous avons renoncé à les retenir (eux aussi ont renoncés à retenir nos noms) Nous appellerons donc nos deux petits gars Tic et Tac au long de l’article.

image

A gauche: Tic, 22 ans, guide depuis 2 mois, nous sommes sa 12eme session. Rêve de devenir politique, son idole est Aung San Suu Kyi ( pour ceux qui ne connaîtraient pas, et bien cherchez sur Google, cette femme mérite vraiment plus que 2 lignes dans un blog). Il vient d’une famille de fermiers, très pauvre, et est guide afin de financer ses études à l’université.

A droite: Tac, 19 ans et les hormones en ébullition! Rêve d’aller un jour à Bagan (soit 250km) mais n’a pas assez d’argent pour le moment, il espère pouvoir s’y rendre d’ici un an. (Rêve également d’avoir un iPhone 6). Fan de Pink et nouvellement de Muse(merci tibo).Il étudie l’économie à l’université. Après notre trek, il sera officiellement guide autonome. Il adore chanter et les chanteuses.

Tic et Tac ne parlent pas très bien anglais alors on fait comme on peut pour communiquer. Ils nous expliquent qu’ils prennent des cours d’anglais qu’ils financent également.

Les présentations étant faites, revenons en à notre trek.

La journée démarre par une traversée en bateau pour le point de départ de notre trek.

image

image
Quelques embouteillages...

image

image

Les vendeurs de tomate arrivent du lac, pour approvionner le marché:

image

Et les pêcheurs partent en direction du lac.

image

Nous nous arrêtons au village de Thandaung

image

image

Le trek démarre par la traversée des rizières et autres cultures.

image

image

image

Puis première pause dans un village où on nous invite à boire le thé:

image

image

image

image
Pause pipi

Nous croisons ensuite plusieurs artisans sur le chemin.

image
Paniers en bambous
image
Murs de maison

Puis on se fait une petite grimpette d’une heure et demi sous une chaleur étouffante. Je suis prise de vertiges et nos petits gars ont une sacrée cadence.

On souffre physiquement!

On finit enfin par arriver au village où nous devons déjeuner! Ce sont nos guides qui cuisinent, plutôt très très bien! En dessert nous mangeront entre autre une mangue comme jamais on en a mangé, rien que d’y penser…Miammm!

image

Le paysage change, la terre est rouge.

image

image

image

image

image

image

Puis enfin, après 22km, cassés de partout, on arrive!

On part boire une bière pendant que Tic et Tac préparent le dîner.

On rencontre un homme extraordinaire avec une vie extraordinaire.

Cet homme s’appelle Pascal. Il est d’origine italo-birmane, a vécu 20 ans en Angleterre, puis en Norvège car la Norvège a accepté d’héberger sa chaîne de télé pirate lors de la période junte militaire. Puis un jour la Norvège lui a dit qu’il pouvait retourner en Birmanie. Il est de retour depuis 6 mois. C’est une bible d’information sur l’histoire du pays. Il nous parle de la pollution du lac Inle, du rachat des mines d’or par les chinois qui polluent tout le lac et les rivières. Il nous montre aussi des photos des territoires encore interdits aux touristes. On lui parle de notre coup de coeur pour le pays, de notre voyage, de nos craintes au sujet du développement du tourisme en Birmanie pour les prochaines années.
Lui est maintenant consultant pour le développement des régions, notamment autour du tourisme.

Bref l’heure passe, nous récupérons son contact et nous rentrons pour manger.

En route nous tombons sur Tic et Tac inquiets, qui se demandaient bien où on était passé!

En arrivant, surprise, 3 françaises partagent la maison avec nous. On passe donc un dîner très agréable à échanger sur nos parcours(elles aussi sont des voyageuses « long terme »).

On mange un repas succulent!!!

image
Cuusine ikea

image

Puis au lit. Les filles ont une pièce à elles, nous on se retrouve au milieu des guides et des hommes de la maison. Pour l’intimité on repassera! Pas de douches, pas de lit, juste le sol en bambou. Les toilettes au fond du jardin option grosses bebettes! Immersion totale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s